Le récit d'un éxilé.

Aller en bas

Le récit d'un éxilé.

Message  Drachyen le Mar 3 Aoû - 20:00

L'histoire commence après la prise de Lune D'Argent par le Fléau.
Là, allongé dans la poussière et entouré de cadavres, un jeune capitaine faucon de sang que la vie ne va épargnée, ouvrit les yeux. Il mit quelques minutes à se resituer dans son environnement, mais remarqua bien trop vite qu'il était au milieu d'un charnier, fait avec ses frères et sœurs mort contre la horde du fléau. A ce moment là, des larmes ont commencé à couler abondamment le long de ses joues, déjà teintées de sang. Il ne pouvait plus supporter la vue de toute cette horreur. Il se mit alors à courir comme si la mort le poursuivait. Son esprit était brisé et confus, il ne savait plus quoi faire.
Se suicider ? Non, en tant que rescapé d'un tel carnage, cela aurait une véritable insulte envers son peuple.
Revenir à la cité ? Non, Il n'aurait jamais le courage de se présenter à nouveau devant ses confrères en ayant subit une telle défaite.Et puis de toute façon, qui sait ce qui est arrivé à Lune D'argent. Ce n'est peut-être plus qu'un amas de cendre et de cailloux.
La solution possible était de quitter ces terres qui l'avait porter et fait grandir.Il se mit en marche pour un lieu qui ne le connaissait et qui ne le concernait pas. Le seul paysage qu'il ait eu l'occasion de voir pendant sa marche fut celui de la désolation. Il devait fuir ce monde qui l'oppressait et qui l'empêchait de respirer.Après des semaines d'errances, il constata que tous le nord du Royaume de l'Est était sous l'emprise du fléau, il lui fallait au plus vite quitter cette endroit si il voulait pouvoir vivre librement. Il réussit à gagner une communauté de réfugiés humains, dirigé par une certaine Jaina, qui avait pour destination le continent de Kalimdor. Drachyen considéra immédiatement ce continent comme sa terre promise. Il prit alors la mer en compagnie de tout ce petit monde, animé d'un nouvel espoir et bercé de rêve de gloire. Il découvrit que la guerre ne c'était pas seulement répandue à l'est, mais dans tout Azeroth. Mais cette fois-ci, Drachyen en avait assez, il arrêterait de fuir et ferait son devoir de combattant. Après maintes et maintes confrontation, il avait réussit à ce faire une petite image de héros auprès de ses compagnons. En gage de respect, Jaina lui offrit une masse enchantée, afin de lutter au mieux contre le fléau. Drachyen par profonde admiration pour cette humaine qui avait réussit à les guider aussi loin dans cette folie. Il lui offrit donc en retour, un cristal que lui avait offert son père mais qui ne lui était d'aucune utilité. Jaina fut stupéfait de voir ce même cristal qui était en possession de l'elfe, puis que ce dit "cristal" était en fait de l'énergie du puits du soleil qui avait durcit pour pendre cette forme. La mage prit donc, avec une grande précaution, cet artefact d'une rareté inestimable et le mit aussitôt dans un coffre. Puis ils reprirent leur route.
Puis vint enfin le moment où Azeroth retenu son souffle : La Bataille D'Hyjal.
Comme chacun le sait ce fut une gigantesque bataille où l'issue de la bataille fut la défaite d'Archimonde, par l'elfe qui plus tard ce fera appeler " Le Traître " : Illidan Hurlorage.
Après cette bataille légendaire qui marqua l'esprit de chacun. Les armées se sont dispersées dans tout Azeroth afin de retrouver un foyer, ou de mener à bien leur objectif.
Après des mois de guerre, Azeroth retrouva un semblant de calme.
Le Roi-Liche avait disparu, seul subsistait quelques poches morts-vivantes ça et là en Azeroth. Notamment Naxxaramas, qui abritait le fidèle serviteur du Roi-Liche, Kel'thuzad, qui avait donc les rênes du fléau en l'absence de son suzerain. Il quitta l'armée de Jaïna, qui avait prit place sur l'île de Theramore, et s'en retourna au royaume de l'est. Il se demandait bien ce qu'il allait trouvé après tant de temps d'absence. Il arriva quelques jours plus tard à Hurlevent, où là, aussitôt être descendu du bateau, fut arrêté par la garde. On l'accusa de trahison envers l'Alliance et qu'il serait mit aux fer. Drachyen en fut plus que choqué, lui qui avait combattu au cotés de tant d'humains dans toutes ses batailles, mais n'opposa aucune résistance à son arrestation.
Après une semaine de cachot, Drachyen ne tenait plus. Il commençait à se défouler sur la porte et les murs de la pièce, les frappant du poing et criant tel un sauvage. Les gardes ne pouvant plus supporter un tel vacarme décidèrent de, secrètement, négocier Drachyen à un marchand d'esclave. Maintenant rabaissé au rang d'un chien, Drachyen était dégouté d'une telle récompense de la part du peuple à qui il avait bien faillit sacrifier sa vie. Il fut vendu à un Chef d'une communauté de mineur, un nain peu amicale du nom de Loryk, où il les aida à creuser. Mais à la différence des autres mineurs, il n'avait pas le droit à une pause, il devait continuer de frapper la roche jusqu'à épuisement, puis le jour suivant, recommencer le même scénarios. Si il refusait, son pesant, déjà maigre, de nourriture lui serait privé.
Dans sa tête, les jours se confondaient. Depuis combien de temps était-il dans ce trou ? N'ayant pas vu la lumière du jour depuis bien longtemps, difficile à dire...
Puis vint un jour, alors que Drachyen venait de reprendre connaissances, il constata qu'il n'y avait plus personne dans la mine à part lui. Où sont-ils tous ?
Profitant de cette chance, il se dirigea en vitesse vers la sortie. Là, il tomba nez à nez avec une troupe Orc. Trop fatigué pour ne serait-ce que pour l'attaquer, il se contenta de se laisser tomber. A sa grande surprise, les orcs le rattrapèrent avec beaucoup de précaution. Celui qui semblait guider l'escouade déclara :
-Mais que fout un elfe de sang en Dun Morogh !?
Drachyen lui répondit faiblement :
-Esclave....Nains...Creusé...., puis s'évanouit.
-Ne vous en fait pas, Elfe, nous allons vous ramenez. Vous avez eu de la chance qu'on passe par là.
L'escouade se mit alors en route pour leur base, Le Trépas-D'Orgrim.






Dernière édition par Drachyen le Ven 6 Aoû - 14:22, édité 7 fois
avatar
Drachyen
Posteur Occasionnel.
Posteur Occasionnel.

Messages : 3
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 24
Localisation : Chalon-sur-Saône

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le récit d'un éxilé.

Message  LuLu le Jeu 5 Aoû - 13:14

Bonjour, alors, j'ai noté plusieurs fautes/incohérences/improbabilités que je vais énoncer ci-dessous.

il entendit des galops de cheval. Son esprit ne lui faisait pas défaut, c'était bien une troupe de chevalier de Lordaeron, qui était visiblement en route pour Lune D'argent, mais c'était bien trop tard....
D'après ton introduction, ton histoire se passe peu après la destruction du Puit de Soleil, donc Lordaeron est, comme maintenant, d'ailleurs, un tas de ruines, donc je vois pas pouruqoi des humains iraient là bas, en traversant les Maleterres, qui étaient déjà à l'époque sous domination TOTALE du Fléau pour sauver des Elfe dont ils n'ont absolument RIEN à foutre car ils viennent de se manger leur plus grosse défaite..

Il réussit à gagner une communauté de réfugiés humains, dirigé par une certaine Jaina, qui avait pour destination le continent de Kalimdor. Drachyen considéra immédiatement ce continent comme sa terre promise. Il prit alors la mer en compagnie de tout ce petit monde, animé d'un nouvel espoir et bercé de rêve de gloire. Il découvrit que la guerre ne c'était pas seulement répandue à l'est, mais dans tout Azeroth. Mais cette fois-ci, Drachyen en avait assez, il arrêterait de fuir et ferait son devoir de combattant. Après maintes et maintes confrontation, il avait réussit à ce faire une petite image de héros auprès de ses compagnons. En gage de respect, Jaina lui offrit une masse enchantée, afin de lutter au mieux contre le fléau. Drachyen par profonde admiration pour cette humaine qui avait réussit à les guider aussi loin dans cette folie. Il lui offrit donc en retour, un cristal que lui avait offert son père mais qui ne lui était d'aucune utilité. Jaina fut stupéfait de voir ce même cristal qui était en possession de l'elfe, puis que ce dit "cristal" était en fait de l'énergie du puits du soleil qui avait durcit pour pendre cette forme. La mage prit donc, avec une grande précaution, cet artefact d'une rareté inestimable et le mit aussitôt dans un coffre. Puis ils reprirent leur route.
Voila, donc, en gros, si t'as rencontré Jaina, c'est que t'as traversé la Grande Mer à la nage ? Car au moment de l'attaque sur Lune d'Argent, elle était déjà partie..
Ensuite, Jaina, c'est devenue ton meilleur pote ? J'sais pas, mais elle te donne un cadeau car t'es allé en Kalimdor ? Endroit où les Humains ne se sont pas énormément battu, à part à Hyjal, mais d'après la suite, Hyjal, c'est pour plus tard.
Enfin, euh ton cristal.. C'était une blague ? Je veux dire, t'as arnaqué Jaina en lui donnant, c'est ça ? Car je ne suis pas un expert, mais c'est pas tellement possible d'avoir un truc de ce genre, surtout que l'énergie du puits n'est pas liquide, ou gazeuse, ou tout ce que tu veux d'autre, elle est là, c'est tout.


Drachyen rejoignit un groupe de soldat qui désirait se retirer du commandement de tous ces héros de guerre, et qui voulait nettoyer Azeroth des engeances encore présentes sur sa terre. Parmis ses compagnons se trouvait un homme d'exception et qui était leur guide, le Général Alexandros Mograine et qui avait réussi, part on ne savait quel moyen, a créer une épée prodigieuse qui pouvait fendre acier et mithril, tel un couteau fend de la purée. Il se fit baptiser comme son épée, Le Porte-Cendre. Il nomma notre communauté L'Aube D'Argent, et nous fixa pour objectif d'éradiquer toutes menaces, Morts-vivantes ou Démoniaques, se dressant contre Azeroth. Mais tous les héros ne sont pas éternel malheureusement...
Ah bon ? Ca existe, ça des soldats sans commandement ? Moi j'appelle ça des mercennaires, ou alors des bandits..
Ensuite, non, c'est pas Mograine qui a forgé Porte-Cendre, c'es tle roi des nains, Magni, et ce n'est pas lui non plus qui a fondé l'Aube d'Argent. Et les capacités de Porte-cendre, c'est pas, mais alors là pas du tout, de savoir trancher l'acier ou le mithryl, mais c'est juste, comme son nom l'indique, qu'elle réduit les morts vivant en CENDRES.
PS : Je crois bien qu'Alexandros est déjà mort au moment de la bataille du monts Hyjal.


Mograine mourut au combat pour protéger ses compagnons qui furent pris au piège par des Morts-Vivants. Il ne laissa de lui que son épée, que nous avons transmis plus tard à son fils. Après des mois de guerre, Azeroth retrouva un semblant de calme.
Mograine ne mourrut pas, mais alors pas du tout en voulant protèger ses compagnons, mais en voulant sauver son fils cadet, Darion, qu'il croyait prisonnier des Mort-Vivant à Stratholme suite aux mensonge de son autre fils. Il fut assassiné par son fils ainé avec sa propre épée, porte cendre, qui avait rejoind la Croisade Ecarlate. Et l'épée fue corrompu par l'acte de tuer son porteur, et fut laissée sur place, car Renault était incapable de la porter.


Voila, la fin, ça va.

Maintenant, des liens :
1er point ->
http://fr.wowwiki.com/Lune_d'Argent


2emèe point -> http://fr.wowwiki.com/Jaina_Portvaillant
-> http://fr.wowwiki.com/Puits_de_soleil


3ème et 4ème points -> http://fr.wowwiki.com/Alexandros_Mograine
-> http://fr.wowwiki.com/Porte-Cendre
-> http://fr.wowwiki.com/Aube_d'Argent

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
<< Les enseignements qui se font sans douleur n'ont pas de réelle valeur. Ainsi, on ne peut rien obtenir sans faire de sacrifice..>>
avatar
LuLu
Admin Section "Guildes". / Dictionnaire "Warcraftien".
Admin Section

Messages : 52
Date d'inscription : 30/06/2010
Age : 24
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum